Transition numérique oblige, les entreprises doivent désormais gérer un environnement informatique de plus en plus complexe. Pour faire face à cet accroissement global du patrimoine IT, l’emploi d’une CMDB devient primordial. Mais quelle est la définition d’une CMDB et comment fonctionne-elle ?  Quels bénéfices peut-elle apporter à votre organisation ? Réponses dans cet article.

 

Définition d’une CMDB

 

Une CMDB (Configuration Management Database en anglais), également appelée Base de Données de Gestion de Configuration, est un référentiel permettant de répertorier l’ensemble des actifs IT d’une entreprise.

Définition d'une CMDB

Pour bien comprendre comment se présente une CMDB, il faut s’imaginer un grand catalogue virtuel dans lequel une entreprise liste l’intégralité de ses actifs liés à l’IT : software (de l’OS à l’application business), hardware (ordinateurs, imprimantes, serveurs, racks, réseaux…), et même matériels annexes (onduleurs, sources d’alimentation…)  sans oublier la documentation (contrats, licences…). Toutes ces informations proviennent de sources bien différentes, et, sans l’aide d’une CMDB, il serait difficile pour la DSI de conserver une vision précise (et globale) du “patrimoine IT” détenu par l’organisation.

 

Comment fonctionne une CMDB ?

 

Comme nous l’avons évoqué plus haut, le rôle d’une CMDB ne s’arrête pas à une simple nomenclature.

Comment fonctionne une CMDBEn effet, elle peut (et doit) aussi être utilisée afin d’établir une cartographie des différents liens de dépendance entre les éléments en jeu. De cette façon, si le statut d’un des actifs change (panne, mise à jour, remplacement…), il est tout de suite possible de mesurer les conséquences que ce changement a sur les autres composants, et par extension les utilisateurs.

Sur une note plus concrète, une CMDB est parfois alimentée à l’aide de formulaires dédiés que remplissent les différents services ou la DSI à chaque ajout dans le patrimoine IT. À l’ère numérique des souscriptions toujours plus nombreuses et de la délocalisation des infrastructures aux quatre coins du monde, cette capacité de centralisation devient de plus en plus cruciale.

Elle doit aussi être automatisée au maximum pour suivre l’évolution permanente des moyens IT. Qu’ils soient sur site ou situés dans le “Cloud”, tous les actifs peuvent ainsi être tracés grâce à l’inventaire dynamique d’une CMDB.

Chez Combobo, notre solution iTop permet de visualiser la chaîne des éléments dans le diagramme d’analyse d’impact. Grâce aux différentes relations de dépendance établies entre chaque actif de la base de données, il devient possible d’alerter les personnes, les clients ou les métiers concernés lors d’événements particuliers.

Par exemple, si le CRM du service commercial doit subir une mise à jour importante, la CMDB va aider à identifier le personnel concerné par cette interruption pour leur envoyer une notification afin de les en informer. Idem dans le cas du remplacement d’un serveur : la CMDB peut rapidement établir le périmètre fonctionnel impacté par le changement, puis avertir les utilisateurs.

 

Les avantages et limites d’une CMDB

Maintenant que les bases sont posées, intéressons-nous aux principaux bénéfices qu’un tel outil peut avoir sur votre société, mais également à ses limites potentielles.

De nombreux bénéfices…

Avantages d'une CMDB

  • La CMDB est utile pour l’identification et la centralisation de tous les actifs IT d’une société. Elle offre ainsi aux DSI un meilleur contrôle sur l’infrastructure dans son ensemble. De plus, un tel regroupement des données renforce considérablement leur fiabilité, en limitant au maximum les risques de perte et de duplication.

 

  • Avec de gigantesques volumes de données, changeantes et de sources multiples, il est souvent compliqué de suivre l’évolution du patrimoine informatique. Une CMDB règle ce problème grâce à des connecteurs permettant de remonter automatiquement l’information. Ainsi, le moindre changement peut très facilement être enregistré sur la base de données. Les responsables SI peuvent donc facilement identifier les erreurs ou changements inappropriés, même après de longues périodes.

 

  • L’emploi d’une CMDB permet d’accroître l’agilité d’une entreprise au niveau global. L’inventaire étant flexible, il est possible pour une entreprise de conserver une visibilité complète sur son parc IT, mais surtout de se montrer plus réactive aux différents changements, qu’ils soient prévus ou inattendus. Le bon fonctionnement de l’organisation se retrouve ainsi beaucoup moins impacté par les évolutions et offre aux collaborateurs une capacité d’adaptation élevée.

 

  • Une CMDB est très utile pour les techniciens, qui peuvent repérer les incohérences et vulnérabilités au sein de la base de données, mais surtout remonter à la racine du problème grâce aux liens de dépendance. Par conséquent, il leur est possible de travailler sur une base de maintenance prédictive plus régulièrement, au lieu d’intervenir uniquement pour régler les incidents.

 

  • De plus, la CMDB constitue un socle majeur pour la définition de services IT. Enfin, c’est une composante majeure de l’architecture ITIL, qui norme l’ensemble des bonnes pratiques pour une gestion efficace des services informatiques. 

 

… Mais aussi quelques points de vigilance

  • Une CMDB ne peut pas se suffire à elle-même. Pour une bonne exploitation des données, il est donc nécessaire de posséder des outils d’audit et de reporting, ainsi que de tableaux de bord complets. Notre solution iTop propose justement une CMDB interfacée avec de multiples applications de visualisation de données et de BI, afin de maximiser son efficacité auprès des DSI.
  • Les données contenues dans la CMDB doivent régulièrement être mises à jour pour conserver leur pertinence. L’automatisation n’étant pas toujours possible, des techniciens doivent donc s’en charger régulièrement pour éviter que les informations deviennent obsolètes.

 

Une CMDB est aujourd’hui – plus que jamais – un excellent socle pour la gestion d’un patrimoine IT. Mais pour en tirer pleinement parti, et donner un sens à la richesse de ses données, il est primordial de l’associer à des outils complémentaires.

Dans cette optique, chez Combodo, nous proposons iTop, une solution ITSM et CMDB open source. Au cœur du système, une CMDB performante, assistée par divers modules complémentaires :  gestion du catalogue de services, portail client ou encore gestion de tickets/helpdesk, analyse automatique d’impact. 

 

Contactez nos équipes pour nous parler de votre projet !

Erwan Taloc

Par Erwan Taloc, le 11/10/2020

Share This