Un outil CMDB oui, mais pour quels bénéfices ? Voilà une question qu’un certain nombre de responsables d’exploitation informatique se posent encore. Pourtant, le besoin auquel répond la CMDB est clair : mieux documenter l’environnement IT pour mieux agir. À cet égard, ce référentiel commun, associant les services IT aux composantes technologiques du SI, est à l’origine de nombreux bénéfices métier pour le moins intéressants…

 

1- Garder une vision en temps réel des infrastructures

outil cmdbUne CMDB alimentée par un outil de découverte ou d’inventaire, via des processus de mise à jour automatiques, permet de garantir une vision en temps réel du système d’information. Pour ce faire, il faut néanmoins veiller à ce que la CMDB soit alimentée de façon continue avec des données à jour et pertinentes. Attention de ne pas faire remonter trop d’informations ou trop peu. Rien ne sert de référencer tous les CI (Configuration Items) de l’inventaire. À vous, en tant que responsable d’exploitation, de définir lesquels sont les plus utiles à la bonne gestion de la production informatique.

 

2- Être proactif vis-à-vis des métiers

Un outil CMDB permet de modéliser les logiciels métier afin d’associer les équipes utilisatrices à des logiciels et applicatifs. Si la CMDB est bien documentée, il est possible d’identifier en quelques instants le responsable à contacter en cas de problème. Par exemple, en cas de panne sur l’infrastructure où “tourne” l’ERP, le service IT peut immédiatement informer le responsable en cas d’incident. Cela évite que ce dernier se rende compte tardivement du problème (autrement dit, lorsque les utilisateurs commenceront à se demander pourquoi leur outil de travail ne fonctionne plus). Grâce à une vision instantanée des liens entre composantes technologiques et utilisateurs, vous vous montrez proactifs vis-à-vis des métiers en les avertissant lorsqu’ils sont concernés par une panne ou un changement.

 

3- Prévoir et rationaliser les coûts de licences

outil cmdbL’outil de CMDB permet également d’anticiper les coûts à venir et même les réduire, si l’on applique les bonnes méthodologies. Comme nous l’avons souligné précédemment, l’outil de CMDB permet de faire des liens entre différentes composantes du SI. De fait, il est possible de croiser les données concernant les logiciels avec les licences associées. De cette façon, vous obtenez une vision claire et exhaustive des licences en cours. Vous êtes donc à même de savoir lesquelles arrivent à échéance, celles qu’il faudra renouveler dans les mois à venir, celles qui ne sont plus utilisées, etc. Vous pouvez ainsi prioriser les besoins pour réduire les coûts. Par exemple, certaines applications critiques ont absolument besoin d’un contrat de support alors que d’autres peuvent s’en passer.

 

4- Anticiper l’obsolescence des équipements

Dans la même veine, vous pouvez exporter des informations pertinentes pour votre service IT depuis votre solution de CMDB. Par exemple, la liste des équipements qui ne sont liés à aucun contrat de support ou la liste des PC qui ont plus de six ans. L’intérêt est double : d’abord, vous aurez ainsi une cartographie à jour de tous les équipements du SI, afin de piloter efficacement la production informatique. Ensuite, vous pourrez détecter très facilement l’obsolescence des équipements technologiques et ainsi maintenir votre parc opérationnel en toutes circonstances.

 

5- Analyser les impacts de la production informatique

outil cmdbEn choisissant un outil de CMDB proposant une analyse d’impact performante, comme celui fourni par iTop, vous évaluerez en quelques instants les conséquences d’un problème technique ou d’une panne sur votre SI. Si les CI sont bien documentés et leurs relations bien définies, vous vous éviterez bon nombre d’incidents dommageables ! La CMDB vous permettra de savoir que, lorsqu’un incident intervient sur l’équipement X, ce sont le réseau Y, le logiciel Z et l’application A qui seront impactés. Plus besoin de perdre un temps précieux à rechercher l’origine d’un incident ou ses conséquences sur les infrastructures et les utilisateurs !

À lire sur ce sujet : Référentiel commun (CMDB) : au-delà de l’inventaire et de la gestion d’assets

 

6- Optimiser la gestion des changements

L’analyse d’impact de la CMDB vous aidera également à améliorer la gestion des changements et de la maintenance. À travers l’interface de l’outil, vous visualiserez un diagramme schématisant les impacts. Celui-ci vous aidera à prendre des décisions éclairées quant à la programmation des changements. L’identification des utilisateurs impactés par un remplacement de système ou une montée de version logicielle est immédiate. Plus question de planifier un changement sans prendre en compte l’état du SI à l’instant T ! Ceci vous évitera bien des situations délicates, comme couper un routeur sans avoir remarqué que le routeur qui était censé prendre le relai était hors service à ce moment-là… La solution de CMDB fait remonter ce genre d’incident afin de rendre les changements et la maintenance plus efficients.

 

7- Vérifier la qualité des données du SI

outil cmdbLes rapports d’audit proposés par les outils de CMDB comme iTop ont vocation à analyser la qualité de la donnée au sein de l’environnement informatique. En définissant des critères d’audit pertinents, l’outil vous fera remonter automatiquement les indicateurs dont vous avez besoin pour contrôler la qualité de la CMDB. C’est d’autant plus important qu’une CMDB de mauvaise qualité perdra sa raison d’être ! Les utilisateurs ont besoin d’accéder à des informations fiables, pertinentes et à jour, sinon ils auront tendance à délaisser la solution.

 

En résumé, une fois en place, l’outil de CMDB devient un référentiel commun central au sein du service informatique. Il s’insère dans l’environnement de l’entreprise et interagit avec des sources externes pour offrir au responsable d’exploitation une vision à 360° du système d’information… et tous les bénéfices qui en découlent !

 

Par Christophe Naud, le 29/10/2020

Consultant iTop & TeemIp chez Combodo

Share This